Testé pour vous: le shampoing aux lentilles…

Découverte géniale, ou désastre capillaire pour cheveux secs, le shampoing aux lentilles bio? Pour le savoir, lisez plus bas, le récit de mon expérience du jour, tirée de « Huiles essentielles, Mode d’emploi » de Nerys Purchon: l’application de 200g de lentilles cuites sur cheveux humides…

J’ai peu retenu de ce livre, « Huiles essentielles, Mode d’emploi » de Nerys Purchon. Il est plein de bonnes recettes bio mais peu riche en info santé. Toutefois, l’auteur y donne nombre de ses astuces nature, glannées au fil de voyages et qui semblent intéressantes. L’une d’elles: le shampoing aux lentilles bio cuites. Nerys Purchon tiendrait ce « truc écolo » d’une amie, lui ayant expliqué ce secret de beauté des plus pauvres d’entre les pauvres, en Inde. Les conclusions de sa propre tentative sont: « jamais mes cheveux n’ont été aussi beaux ».

Avec un respect intrigué j’ai donc décidé de me lancer aujourd’hui dans l’aventure, juste avant de me rendre à l’Hôtel Bohême!

Mode de préparation

Verser 4 bonnes poignées de lentilles bio dans une petite casserole émaillée.
Couvrir d’eau.
Laisser reposer la nuit.
Cuire au matin et laisser tiédir.

Appliquer tel quel sur cheveux humides.

Mon conseil: lavez-vous les cheveux au-dessus d’une bassine! Récupérer les lentilles dans le fond de la douche ou du bain après ce shampoing naturel n’est pas une mince affaire…

La suite dans quelques minutes…

Résumé de l’opération

15h 20: Application sur cheveux préalablement humidifiés.
Long massage du cuir chevelu. Mes cheveux semblent répondre favorablement.
15h 25: Début du rinçage. Début des interrogations. Il faut une quantité impressionnante d’eau pour rincer les lentilles. Est-ce vraiment écologique?
15h 30: Essorage et inspection de la chevelure.
15h 32: Nouveau rinçage: il reste des pellicules de lentilles dans mes cheveux…
15h 38: Après une nouvelle observation minutieuse de mon cuir chevelu… je cède et me fais un shampoing ;) .

Conclusions définitives

21h30: Après 1 shampoing aux lentilles (plus un masque du coup), et un shampoing normal pour me débarrasser des résidus, je conclurai en disant: si mes cheveux sont bien lavés, ultra doux, et brillants (mais ne le dois-je pas au seul shampoing?), les pellicules de légumineuses, elles, continuent de se répandre sur mes vêtements 5h après le shampoing… L’effet serait-il différent avec une purée mixée de lentilles?


A EVITER donc, sauf en cas de rupture de shampoing sur une île déserte les filles!

 


4 commentaires

  1. Agnès dit :

    Merci pr tes aventures capillaires partagées, ta témérité en cosméto-écolo, et ton sens de l’humour… Excellent! J’ai partagé sur FB pour la peine… :-)

  2. Céline dit :

    Merci pour le partage de cette expérience Auriella !! Si tu es adepte de produits alternatifs aux shampoings, je te conseille une belle autre expérience : le shampoing au shikakai :) Grand moment ! En général je le mélange avec du rhassoul de bonne qualité et du neem. Le neem et le shikakai se trouvent dans les magasins indiens. Ca reste du coup dans la même thématique :)

  3. Merci les filles!

    Le shikakai, je ne connaissais pas du tout. (Comment j’ai pu passer à côté chez Velan????)
    J’ai lu qu’on pouvait le mélanger avec du lait ou de l’hydrolat pour les cheveux secs. Je crois que je vais tenter comme ça… Parce que le rhassoul – que dans mon soucis expérimental j’ai aussi tenté – est une vraie catastrophe pour mes cheveux. Il les a abîmé et asséché plus encore qu’ils ne l’étaient!

    Donc pour le shikakai, je vous fais un petit rapport d’expérience, dès qu’essayé ;) .

  4. chamane dit :

    on peut aussi se shampoinner à la farine de pois chiches (faire une dilution à froid consistance crème anglaise)
    quant à l’eau de lentilles, je conseille d’abord de passer au chinois puis au filtre à café, et d’utiliser en tant qu’aprés shampoing

Répondre

BELLISSIMA COUTURE |
kaline avon |
The Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ventes divers
| PRҼTTY WOMҼN
| Les plus Grandes Marques de...