Lundi énergie: « Compote de Pommes, Poires, Pomelos et Gojis » !

Lundi énergie: Compote de pommes poires pomelos et gojis !


En quête de ma recette de pomme du lundi, j’ai fait un tour dans mon magasin bio: depuis quelques semaines, c’est l’arrivée des premiers agrumes! S’il est encore un peu tôt pour les clémentines, pourquoi pas tenter les pomelos?
Aussitôt dit, aussitôt fait: ils seront accommodés avec LES fruits de la saison: pommes et poires, dans une délicieuse Compote pomme poire pomelos … et Gojis pour la touche personnelle vitaminée!

Ingrédient pour 3 personnes

  • 3 petites pommes bio (Crimson à la belle couleur, Gala la royale, Juliet…)
  • 2 petites poires bio (William encore fermes par exemple, Abate ferme aussi…)
  • 1 gros pomélo bio
  • 2 cuillères à soupe de baies de goji biologique
  • 1 demi verre d’eau
  • 1 petite cuillère à café de jus de citron bio
  • Préparation

    Etape 1: Préparer les fruits

    Rincer et peler le pomélo.
    Couper les quartiers en 2 morceaux.
    Les mettre dans la casserole

    Mon astuce maison : Pour une meilleure texture finale, retirez les peaux blanches qui recouvrent les quartiers de pomélos, très épaisses. Pour cela, il suffit de passer un couteau pointu entre la peau et la chair et de la découper.

    Bien laver les pommes et les poires bio. Les équeuter et enlever les coeurs. Les peler selon les goûts.
    Les couper en gros dés.
    Les mettre dans la casseroles et les arroser du jus de citron.


    Etape 2: La cuisson

    Mettre la casserole sur la plaque à feu doux.
    Verser le demi verre d’eau (il ne doit pas y en avoir trop).
    Mettre un couvercle et laisser cuire pendant environ 15 min.

    Repère cuisson: Les fruits doivent acquérir une consistance légèrement translucide et une texture molle. Un jus de cuisson doit demeurer dans le fond de la casserole qui va s’épaissir en refroidissant.

    Une fois cuite, sortir la préparation du feu.
    Rajouter les 2 cuillères à soupe de baies de goji . Elles vont prendre l’humidité de la compote et gonfler légèrement.
    Elles rajoutent un petit goût sucré à la préparation, équilibrant bien l’amer du pomélo.

    Etape 3: Servir

    La compote se déguste aussi bien chaude que froide. Servir immédiatement ou réserver au frais une fois le mélange tiédi. N’hésitez pas à doubler les quantité et à en conserver!


    Archives pour la catégorie PRODUITS DE SAISON ET CUISINE BIO

    Dimanche: « Pommes bio, mon amour »!

    Comment cuisiner les pommes bio au jour le jour, même en fin de saison? Cette semaine, je vous donnerai quelques douces idées de recettes à la pomme. Glanées au fil de la saison hivernale, elles satisferont à merveilles nos papilles printanières. Pomme d’amour et compote, pommes séchées à la canelle… de quoi se régaler en toute simplicité.

    Pomme d'amour bio

    Pomme d'amour bio © C.-M. Auriella

    Ingrédient pour 3 pommes

    300 g de sucre roux bio
    1 demi verre d’eau
    1 petite cuillère à café de jus de citron bio
    1 cuillère à café de jus de betterave bio

    3 pommes bio (mieux vaut des rouges ou des roses: Red Chief, Red Winter ou Pink Lady par exemple)
    3 piques à brochette (en bois FSC bien sûr!)

    Préparation

    Etape 1: Préparer les pommes et le plat

    Bien laver les pommes. Les équeuter.
    Piquer au centre et sur les 3/4 de la pomme.
    Préparer une plaque, un plat ou une assiette plate: déposer dessus une fine pellicule d’eau ou du papier cuisson.

    Etape 2: Préparer le caramel

    Dans une petite casserole, verser le sucre le demi-verre d’eau et le jus de citron. Bien mélanger.
    Laisser chauffer à feu moyen jusqu’à transformation du sirop en caramel: les fils de sucre doivent prendre à l’air libre sur la cuillère.
    Retirer du feu et mélanger doucement le jus de betterave

    Etape 3: Réaliser les pommes d’amour

    Plonger les pommes dans le caramel encore chaud et liquide.
    Égoutter quelques secondes avant de les placer sur le plat, espacées les unes des autres!

    Etape 4: Servir

    Laisser prendre et refroidir environ 1 quart d’heure à l’air. Déguster!

    Mon astuce anti-gaspillage: on utilise très peu de caramel pour faire les pommes d’amour finalement. Pourquoi ne pas allonger, tant qu’il est chaud, le reste de caramel avec de l’eau et du jus de citron? Vous en ferez un délicieux sirop qui se gardera un certain temps!

    Fruits et légumes de saison: Mars!

    Manger de saison, ce n’est pas toujours évident! Pour vous aider, je vous ouvre donc chaque mois la porte de mon mirifique frigo… Rempli de ces produits de saison bio que j’aime tant. Ils n’y sont pas tous bien sûr, juste ma petite sélection, pour donner quelques idées!

    Le retour des fruits et légumes de saison, gelés le mois dernier, se fait très doucement! Toujours pas de tubercules comme les oka ou les capucines. La couleur et la variété demeurent malgré tout. Vive les vitelottes et les navets boule d’or, les carottes rondes et les chicorées « pain de sucre » en récolte hâtée!

    Sélection maraîchère de février pour 3 personnes :

    Les légumes

    Fruits et Légumes de saison

    Fruits et légumes de mars © Claudin-Mabire Auriella

  • Vitelotte : 1 kg. Excellentes au four, en mélange avec d’autres pommes de terre, avec du persil et des oignons.
  • Pommes de terre, var. Cherry; 500 g. En jardinière de légumes, mais surtout au four, cuites avec de l’huile d’olive et du gros sel de mer. Elles peuvent être ensuite agrémentées de crème fraîche de chèvre par exemple!
  • Carottes « grelots », var. Hâtive de Paris (?): 5. En crudité.
  • Oignons paille: 3 pièces en accompagnement pour les soupes et poêlées de légumes.
  • Navets: 400 g. Ils trouvent naturellement leur place dans des plats au four, dans des soupes ou des pots-au-feu.
  • Navets: 400 g. En fondue, accompagnés de Saint-Jacques, ils sont délicieux. Cultivés toute l’année, en raison des diverses variétés développées, les poireaux n’en sont pas moins des légumes fabuleusement résistants au froid de l’hiver.
  • Chou blanc: 1 moitié pour les salades!
  • Cèleri rave: 1 moitié. En purée et gratins.
  • Citrouille: 1/8, en soupe.
  • Salade Mâche: 300 g. Avec un peu de vinaigre balsamique et d’huile de pépins de courge
  • Chicorée « Pain de sucre »: 3. Compter 1 petite salade, aussi appelée « sucrine », chacun. Agrémentez avec du vinaigre de framboise et une touche de miel, car contrairement à leur nom, et sans être amères, elles ne sont pas très sucrées!
  • Radis noir: 2. Encore un merveilleux légume d’hiver, excellent pour le foie, qu’il soutient et aide à détoxifier. Pensez à les choisir bien fermes, la peau non ridée. Je les trouve excellents marinés dans du vinaigre à la japonaise.

  • Herbes et condiments:

  • Ail rose: 1 tête
  • Persil frisé: 1 botte.
  • De saison? Mais donné par mon poissonnier, je ne pouvais pas refuser!


    Les fruits

  • Pomelos: 4.offerts
  • Pommes var. Clocharde: 3. Si le nom de la variété m’a semblé étrange, son goût lui est délicieux.
  • Poire var. Passecrassannes: 4. Juteuses et délicieuses.
  • Noisettes: 500 g, trouvées en magasin bio.
  • Amandons d’abricots: 500 g, trouvées en magasin bio.
  • Raisins secs Thompson: pour les petites faims, trouvées en magasins bio.

  • BIENTOT: UN TABLEAU PDF POUR UNE VUE D’ENSEMBLE DES PRODUITS DE SAISON !


    Fruits et légumes de saison: Février!

    Manger de saison, ce n’est pas toujours évident! Pour vous aider, je vous ouvre donc chaque mois la porte de mon mirifique frigo… Rempli de ces produits de saison bio que j’aime tant. Ils n’y sont pas tous bien sûr, juste ma petite sélection, pour donner quelques idées!

    Les fruits et légumes de saison ont gelé! Seuls les primeurs dont les légumes avaient fait le tour du monde affichaient des étals de même allure qu’à l’accoutumée ce matin sur le marché. Les autres proposaient moins de variétés. Quelques légumes étaient même pris dans les glaces. Cela ne m’a pas empêché pourtant de faire quelques trouvailles…

    Sélection maraîchère de février pour 3 personnes :

    Les légumes

    Légumes de saison: février

    Légumes de février © Claudin-Mabire Auriella

  • Carottes jaunes (magnifiques!): 7. Je les cuisinerai à la poêle, avec des pommes de terres et des oignons. A noter: en plus d’être originales, ces carottes ont une durée de conservation impressionnante. Plus d’1 mois sans bouger d’un poil au frigo!
  • Carottes « grelots », var. Hâtive de Paris (?): 5. En crudité.
  • Vitelotte : 600 g. Excellentes au four avec du persil des oignons et de l’ail.
  • Pommes de terre, var. Charlotte; 1 kg. Je les utilises diversement: en soupe, en jardinière de légumes, mais surtout au four, cuites avec de l’huile d’olive et du gros sel de mer. Elles peuvent être ensuite agrémentées de crème fraîche de chèvre par exemple!
  • Oignons rouges de Brunswick: 3 pièces en accompagnement pour les salades, soupes et poêlées de légumes.
  • Navets Boule d’or: 400 g. Les navets boule d’or ont un goût très fin. Ils trouvent naturellement leur place dans des plats au four, ou en fricassées.
  • Chou frisé: 1 petit. Pour les soupes (… et pour les yeux: les choux frisés sont très riches en lutéine.)
  • Chou rouge: 1 quart. Pour les salades et la couleur.
  • Cèleri rave: 2 petits morceaux. En purée et gratins.
  • Potimarron: 1 pièce, en soupe.
  • Salade Mâche: 300 g. Avec un peu de vinaigre balsamique et d’huile de pépins de courge
  • Epinards fraîches: 600 g. Délicieuses avec de la crème fraîche.

  • Herbes et condiments:

  • Ail rose: 1 tête
  • Persil frisé: 1 botte
  • . De saison? Mais donné par mon poissonnier, je ne pouvais pas refuser!


    Les fruits

  • Pommes var. Red Winter: 4. Toutes petites et très rouges, elles ont une chair sucrée et ferme.
  • Pommes var. Clocharde: 3. Si le nom de la variété m’a semblé étrange, son goût lui est délicieux.
  • Pommes var. Pink lady: 3
  • . Ma préférée, idéales pour préparer des pommes d’amour!

  • Poire crassanne: 4. Juteuses et délicieuses.
  • Noix: 500 g, trouvées en magasin bio.
  • Raisins secs Sultanines: 4. En compotes!

  • BIENTOT: UN TABLEAU PDF POUR UNE VUE D’ENSEMBLE DES PRODUITS DE SAISON !


    Récupérez vos graines de courges bio!

    Dans la courge bio, tout est bon. Même les graines! Les graines de courge bio sont comestibles, et excellentes pour la santé. Précieuses amies des régimes végétariens et de la cuisine bio, elles apportent protéines, oligoéléments, bonnes graisses… Inutile de s’en priver! En salade, dans les plats de légumes, les graines de courge bio feront merveilles. Mais comment les récupérer?

    Graines de courges (potimarron)

    Graines de courges (potimarron) © Claudin-Mabire Auriella

    Les courges bio pourraient bien revendiquer la place de reines des produits de saison en hiver. Dès octobre, Colorées et biscornues, elles donnent un air de magie à notre cuisine bio. Cependant, nous ne savons pas toujours tout exploiter de ces légumes plaisir. Leurs graines par exemple, terminent souvent à la poubelle. Elles sont pourtant comestibles et excellentes pour la santé!

    Les graines de courges, bonnes pour la santé?

    Les graines de courges bio sont de précieuses alliées de la santé naturelle. Riches en protéines, elles contiennent aussi de nombreux sels minéraux essentiels comme le magnésium, le fer, le phosphore, le zinc, le cuivre, le potassium, et le calcium. Les vitamines A, B1, B2 sont aussi présentes dans ces petites graines, ainsi que les acides gras insaturés, ces bonnes graisses qui participent au bon fonctionnement des cellules.

    Quelles graines de courges peut-on récupérer?

    Les graines de courges bio achetées en magasin bio sont le plus souvent issues de la variété lady godiva. Elle est dite aussi « courge à huile » car on en extrait une très belle huile verte. Dans ces courges, les graines sont à nues. Cela facilite leur récolte!
    Pourtant, on la trouve rarement sur nos étals. C’est donc de vos courges à soupe, à tarte, et à gratin: butternut, potimarron, citrouille… que vous extrairez vos graines.
    A l’intérieur de ces courges, les graines sont enrobées d’une coque de protection. Cela rend l’opération de récupération un peu plus compliquée mais pas moins intéressante pour autant.

    Mon conseil jardinage : si vous êtes un inconditionnel des graines de courge bio, plantez de préférence cette variété de courge lady godiva. La récolte n’en sera que plus facile!

    Comment récupérer mes graines de courges?

    Etape 1: Lors de la préparation de votre soupe de potimarron ou de votre gratin de butternut, jugez de la taille des graines.
    Si elles sont grosses (1,5cm), évidez avec une grande cuillère l’intérieur de la courge.
    Plongez le contenu dans un saladier plein d’eau.
    Séparez les graines des filaments et ne gardez que les grandes graines épaisses.

    Etape 2

    Étalez-les sur une plaque et laissez-les sécher une nuit.
    Le lendemain, mettez la plaque au four à 170 °c pendant 15 minutes.
    Lorsque les graines de courges sont bien sèches retirez-les du four.

    Etape 3

    Selon votre préférence:

    1. Stockez-les telles quelles dans un endroit sec, et décortiquez-les avec les dents quand vous les mangez
    2. Décortiquez-les immédiatement (une opération fastidieuse et longue )en appuyant avec le pouce et l’index sur la tranche des graines afin qu’elles s’ouvrent. Vous pouvez aussi ouvrir la tranche avec un couteau pointu.

    Armez-vous de courage et de patience: vos papilles en redemanderont!

    Des tomates en décembre…

    Les tomates ne poussent pas en décembre. Pourtant, elles continuent d’orner nos étalages, grâce à l’importation ou aux cultures sous serres : des pratiques douloureusement énergivores. Comment consommer de la tomate en hiver sans faire fi des cycles naturels ? Pensez à la tomate séchée bio !

    C’est l’hiver. Les plants de tomates ont flétri, et passent la froide saison sous la forme de graines. Exception faite d’un plant de tomate réfractaire, et fructifère, poussant entre les pavés sous un présentoir de journaux gratuits, en bas de chez moi. Un vrai miracle de la nature!
    Mais pas une généralité pour autant. Alors comment consommer la tomate en hiver quand on ne possède pas, comme moi, de plan de tomate Musclor dans son jardin?

    Tomates de décembre poussant sous un présentoir à journaux

    Tomates de décembre © Claudin-Mabire Auriella

    La tomate séchée bio, un produit d’hiver

    Pensez aux tomates séchées bio. Les tomates séchées bio sont une bonne façon de déguster ce légume-fruit d’été en plein hiver. En consommer vous permet de respecter le cycle naturel de la tomate, de ne pas la faire importer et de ne pas en produire sous serres. Deux activités très énergivores, nocives pour la planète.

    Idée recette pour les tomates séchées bio: Tartine provençale au chèvre

    Ingrédients pour 1 tartine

      1 tranche de pain bûcheron bio (au seigle)
      3 tomates séchées bio
      3 morceaux de bûche de chèvre bio
      1 pincée d’herbe de Provence bio
      1 filet d’huile d’olive bio

    Mode d’emploi

    Etape 1

    Déposer sur une tranche de pain les 3 tomates séchées bio.
    Poser dessus les 3 morceaux de bûche de chèvre bio.
    Verser un mince filet d’huile d’olive bio sur la tartine et éparpiller les herbes dessus.

    Etape 2

    Mettre au four à 220 °c pendant 10 minutes.
    Servez encore chaud!

    Astuce maison: Ajouter quelques gouttes bien dosées de vinaigre balsamique sublimera la préparation.

    Spécialités régionales d’Île-de-France: comment manger local et de saison à Paris!

    Manger bio c’est important pour son corps et pour la planète. Mais parfois le bio dérive, et son bilan carbone explose. A ce moment là: je fonctionne local. Pour manger local et de saison, il est bon de se renseigner sur ce qui est produit dans sa région. Commencez par les spécialités régionales. En île-de-France, la liste est plus longue que prévue!

    Ces listes de spécialités régionales d’île-de-France sont données à titre indicatif. En effet, certaines des variétés de fruits et de légumes mentionnées notamment, peuvent aussi être produites ailleurs. Informez-vous toujours avant d’acheter!

    Pensez aussi que le mode de production et de transport comptent, en matière d’économie d’énergie et de préservation de la planète. « Local » ne rime pas toujours avec « optimisation énergétique » des production et acheminement.


    Radis, une culture francilienne

    Radis, "Days..." © Flcikr/m4tik

    Légumes

    Asperges d’Argenteuil
    Carotte de Meaux
    Chou de Milan de Pontoise, Choux des Vertus (plaine des Vertus)
    Cresson de Méréville
    Haricot d’Arpajon, Haricot flageolet nain hâtif d’Etampes
    Lentilles
    Navet de Freneuse, Navet des Vertus (plaine des Vertus)
    Pissenlit de Montmagny
    Pomme de terre Belle de fontenay
    Salades: de nombreuses variétés sont cultivées en IDF (Chaillis-en Bierre, Milly-la Forêt, Montesson): Laitue (Lactuca sativa), Laitue beurre, Laitue batavia (IDF = 2e producteur en France), Feuilles de chênes, Romaine, Lolorossa…

    Fruits de saison

    Fruits d'automne © Didier Bier/Flickr

    Fruits

    Cerise de Montmorency
    Chasselas de Thomery
    Chasselas doré de Fontainebleau
    Fraise : de la vallée de la Bièvre, de la vallée de l’Yvette, de Marcoussis, de Linas
    Poire de montmagny, de Deuil, de St Brice: ce sont les poires de Groslay qui comprennent entre autre les variétés Beurré hardy, Conférence, Doyenné de Comice, Williams, Louise Bonne,…
    Pomme de Brie
    Reine-claude de Chambourcy

    Champignons de Paris

    IMG_3296 © Flickr/springsandra

    Champignons

    Champignons de Paris

    Menthe

    mint-leaves © Flickr/Suzies Farm

    Plantes médicinales

    Menthe de Milly: Milly-la-Forêt possède un Conservatoire National des Plantes Médicinales et Aromatiques. Vous pouvez vous y procurer les plus courantes, à repiquer dans votre jardin.

    Brie de Meaux

    Brie de Meaux © Flickr/ avlxyz

    Fromage
    Brie de Coulommier
    Brie de meaux
    Brie de melun
    Brie de Montereau/Ville Saint-Jacques
    Brie de Nangis
    Brie de Provins
    Brie fermier
    Brie noir
    Brillat-Savarin
    Chevru
    Délice de St Cyr également appelé St Antoine ou l’Explorateur
    Fontainebleau
    Fougerus
    Fromage frais de brebis
    Gratte Paille
    Jean de Brie
    Nanteau
    P’tit saint Faron
    Paley

    Brioche

    Brioche © Flickr/stijn

    Pains et Viennoiseries

    Brioche parisienne
    Brioche de Nanterre

    Créations nouvelles (années 2000): pain du Vexin, pain d’Yveline

    coquelicots de Nemours

    Coquelicots de Nemours (deslischocolat.com) © Flickr/MillyNeT

    Sucrerie et autres gourmandises

    Confiture de pétale de roses de Provins
    Coquelicots de Nemours
    Sucre d’orge de Moret sur loing

    Miel

    Sweet Honey © Flickr/Vibrant Spirit

    Miels

    Miel de Paris (je rappelle qu’il y a plus de 3000 ruches à Paris!)
    Miel du gâtinais

    Grand Marnier

    Grand Marnier Bottle © Flickr/Cookthinker

    Alcools

  • Cidres
  • Le cidre de Brie

  • Bières
  • Bière de Brie
    Bière Gallia : http://www.galliaparis.com/
    Bière du Gâtinais

  • Eaux de vie, Liqueurs
  • Le Clacquesin : à base de pin et de diverses plantes.
    Le Grand Marnier
    Noyau de Poissy : liqueur à base d’amandes d’abricot macérées dans du cognac, distillée à Poissy dans les Yvelines.

  • Vins
  • Clos-Montmartre : vigne plantée sur la Butte Montmartre, dans le 18e arrondissement de Paris.

    Références pour l’article:
    Pour en savoir plus, je vous conseille d’aller faire un tour du côté du CERVIA. Vous apprendrez entre autres quelques données historiques sur les spécialités régionales d’Île de France.

    Recette de cuisine bio: Soupe de potimarron, courge musquée et chou-fleur!

    La soupe est à l’hiver, ce que la salade est à l’été: c’est-à-dire incontournable. Pour garder l’esprit frais en matière de soupe bio au milieu de l’hiver quand on les a déjà toute préparées, rien de mieux que quelques recettes maison: à modifier à l’envie. Ce soir, tentez la soupe de potimarron, courge musquée et chou-fleurs bios!

    Soupe d’hiver au potimarron, courge musquée et chou-fleur

    Ingrédients pour 5 personnes
    - 1 petit potimarron bio
    - 1 petit chou-fleur bio
    - 300 g de courge musquée bio
    - 2 pincée de gros sel de mer ou de sel gemme
    - 1 cuillère à café d’huile d’olive bio ou l’équivalent de beurre frais bio

    Mode d’emploi

    Etape 1
    Peler le potimmaron et la courge musquée.
    Coupez les en morceaux fins à moyen.
    Découpez les têtes du chou fleur: séparez-les en morceaux moyens


    Etape 2
    Mettez les légumes découpés ensembles dans un fait-tout et recouvrez-les d’eau.
    Ajoutez l’huile d’olive bio et le gros sel.
    Cuisez le tout environ 25 minutes (dépendant de vos plaques).
    Mixez le tout.

    Servez dans de larges bols, accompagné de petits pains grillés recouverts de beurre ou frottés à l’ail.

    Mon avis: Le goût de la courge musquée est assez particulier, très beurré, et doucereux. Je préfère donc la mélanger à d’autres légumes, comme dans cette soupe. Toutefois, il m’arrive de la cuisiner seule, juste avec de l’ail. Ce condiment s’accorde en effet très bien avec la courge musquée. Il en équilibre les saveurs.

    A vos papilles!

    Recette de cuisine bio et de saison: les Tubercules de capucines sautés

    Cuisiner les légumes anciens ou méconnus, n’est pas toujours une mince affaire. Comment faire avec le tubercule de capucine, cette plante potagère venue des Andes? Voici une recette qui devrait vous donner quelques idées pour vos premières tentatives de cuisine atypique: les tubercules de capucine sautés au four.

    Recette de cuisine bio et de saison: les Tubercules de capucines sautés dans PRODUITS DE SAISON ET CUISINE BIO capucines-tubercules-recette1-300x208Tubercules de capucine sautés: ingrédients pour 2 personnes

    - 400 g de tubercules de capucine bio
    - 1 demi oignon rouge bio
    - 10 cl d’huile d’olive bio, de tournesol bio ou 10 g de beurre frais bio
    - 3 pincées de gros sel de mer
    - vous pouvez aussi rajouter du persil frais frisé bio

    Etape 1

    N’épluchez pas vos tubercules de capucine: lavez-les et brossez-les. Utilisez pour cela éventuellement une brosse à légumes.
    Emincez vos tubercules de capucine, à la manière des pommes de terre coupées en rondelles.
    Epluchez puis coupez le demi oignon. Emincer le persil si vous souhaitez en mettre.

    Etape 2

    Dans un plat, disposez les tubercules de capucine, les oignons, le sel (et le persil). Répartissez bien l’huile.
    Couvrez.
    Mettez au four pendant 20- 25 minutes à 200 °c, puis découvrez et laissez légèrement griller 5 à 10 minutes. Pensez à adaptez les températures et les temps de cuisson à votre four.
    Servez chaud!

    Mon conseil: Une bonne cuisson du tubercule de capucine est très importante. En effet, les tubercules de capucines contiennent de l’isothiocyanate. Cela leur donne un goût piquant quand ils sont crus: une âcreté qui disparaît cependant à la cuisson!

    Plus sur le tubercule de capucine!

    Le tubercule de capucine ou tropaeolum tuberosum est une plante andine. Elle porte divers noms en fonction de son lieu de production. On l’appelle Mashua ou mascho au Pérou par exemple . Elle fait partie des nombreux tubercules andins qui commencent à trouver un chemin vers nos assiettes et nos gélules: maca, oka, etc.

    Un légume ancien anaphrodisiaque?

    La racine de capucine était déjà consommée il y a 7500 ans dans les Andes. Ils appartiennent bien à la catégorie des « légumes anciens »!
    Les tubercules de capucine étaient parfois consommés pour des très raisons originales! A l’inverse du gingembre à la réputation aphrodisiaque, le tubercule de capucine, lui, serait anaphrodisiaque. L’histoire raconte que les Empereurs Incas, ou Incas, en faisaient manger à leurs troupes. Ils pouvaient ainsi en oublier leurs femmes plus facilement…

    Une culture locale

    Les tubercules de capucine que j’ai achetés, comme tous les légumes de mon frigo, viennent de Seine et Marne. A l’instar de la pomme de terre, certains tubercules andins peuvent être cultivés en climats tempérés.

    Les tubercules de capucine au jardin

    Les tubercules de capucines sont très productifs au jardin, à l’instar des pommes de terre. Laissez un tubercule seulement en terre après une récolte, et vous pourrez vous régaler de nouveau l’année suivante!
    Leur teneur en isothiocyanate leur assure aussi une très bonne résistance aux insectes, champignons et maladies.

    Fruits et légumes de saison: Décembre!

    Manger de saison, ce n’est pas toujours évident! Pour vous aider, je vous ouvre donc chaque mois la porte de mon mirifique frigo… Rempli de ces produits de saison bio que j’aime tant. Ils n’y sont pas tous bien sûr, juste ma petite sélection, histoire de vous donner quelques idées!

    Si il y a bien un vrai geste écolo que je m’efforce de réaliser au quotidien, c’est bien manger local et de saison! Voici donc ma sélection potagère du mois de décembre. Vous y trouverez peut-être des idées pour un original repas de Noël bio et nature

    Sélection maraîchère de décembre pour 3 personnes :

    Les légumes

    Légumes locaux et de saison!

    Légumes originaux de décembre © Claudin-Mabire Auriella

  • Tubercules de capucines: 400 g. Les tubercules de capucines se cuisinent comme des pommes de terre, au four ou découpées en fines rondelle à la poêle!
  • Courge musquée: 500 g, en soupe.
  • Potimarron: 1 pièce, en soupe.
  • Aubergines longues (magnifiques!): 2 pièces. Je les cuisinerai à la poêle avec de l’ail, du persil, 1 oignon rouge, et de l’huile d’olive.
  • Chou fleur: 1 petit. Je l’ai surtout pris pour les crudités qui se font parfois rares en hiver!
  • Poireaux: 2 pièces, en soupe.
  • Pommes de terre, var. roosvalt et inconnue : 2 kg. Je les utilises diversement: en soupe, en jardinière de légumes, mais surtout au four, cuites avec de l’huile d’olive et du gros sel de mer. Elles peuvent être ensuite agrémentées de crème fraîche aux herbes, de fromage frais, ou simplement de beurre. (Non, ce n’est pas de la cuisine minceur!)
  • Carottes (var. « longue rouge sang »???): 300 g. Il serait dommage de faire disparaître leur magnifique couleur en soupe (de plus elle donne au bouillon une couleur violette). Je les utilise donc en crudité.
  • Oignons rouges de brunswick: 3 pièces en accompagnement pour les salades, soupes et poêlées de légumes. C’est mon seul écart au local, je les ai acheté en magasins bio.
  • Salade Trévise: 1 pièce.
  • Racine de radis: 1 pièce. La racine de radis ressemble trait pour trait à un panais (voir photo), mais ce n’en est pas un. Il développe une délicieuse odeur de céleri rave.
  • Ce que j’aime avec les légumes anciens, ce n’est pas juste la diversité des saveurs, c’est aussi la beauté des couleurs. En ce début décembre, ma cuisine a pris une belle tonalité rouge, comme l’automne… Et comme Noël aussi!


    Herbes et condiments:

  • Ail: 1 tête
  • Persil plat: 1 botte

  • Les fruits

  • Poires: 800 g
  • Chataignes: 200 g
  • Tomates apéritives anciennes: 200 g
  • Pour les détracteurs de la tomate en décembre, dont je fais d’ailleurs partie, vous aurez bientôt la preuve que parfois, même les tomates poussent en décembre sans serres.

    Pour d’autres informations plus générales sur les fruits et légumes de saison, je vous renvoie sur un calendrier des fruits, légumes, viandes et poissons de saison que j’ai réalisé pour Greenzer.fr.

    BIENTOT: UN TABLEAU PDF POUR UNE VUE D’ENSEMBLE DES PRODUITS DE SAISON !

    12

    BELLISSIMA COUTURE |
    kaline avon |
    The Blog |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ventes divers
    | PRҼTTY WOMҼN
    | Les plus Grandes Marques de...